Centralisation des droits, mercato bien moins « spectaculaire » que la saison dernière, nouveau coach pour le Real Madrid et déjà 4 clubs en Ligue des Champions… Cette nouvelle saison s’annonce plus compétitive et plus équilibrée que jamais entre les différents clubs de Liga. Elle marque aussi le départ de cadres et de légendes tels que Iker Casillas et Xavi Hernandez, qui délaissent leurs brassards de capitaines. Retour sur cette première journée, qui a surtout fait honneur aux promus.

12

 

L’Atlético se heurte à un rival de taille

Grâce à un but de Griezmann (16′) et un arrêt spectaculaire de Oblak, l’Atlético a réussi à s’imposer face au promu Las Palmas. Un match qui semblait déjà écrit mais qui s’est soldé par une belle opposition. L’équipe de Paco Herrera, avec une défense quasi hermétique et très ordonnée, aurait pu égaliser lors de la seconde période, mais David Simon s’est dans un premier temps heurté à la transversale, et Oblak a par la suite réalisé l’arrêt de cette première journée de Liga.

L’Atlético a commencé le match avec un pressing haut et un rythme qui ne laissait pas douter Las Palmas quant à la division dans laquelle ils jouaient désormais. Le promu a fait un très beau travail défensif, avec un schéma en 5-4-1 cohérent à cette logique, mais a eu beaucoup de mal à apparaitre dans la partie adverse. Jonathan Viera a tenté quelques percées, vaines car sans l’appui de ses coéquipiers. Du côté des colchoneros, Griezmann n’est pas le seul à s’être fait remarquer grâce a ses bonnes performances. Filipe a eu des belles occasions du côté gauche et Correa a montré un beau potentiel.

L’Atlético ramène donc 3 points mais gagnerait à améliorer son jeu pour la suite de la saison. Les joueurs de Las Palmas se sont quand à eux très bien défendus mais manquent de « mordant » offensif pour le moment.

 

Match nul pour le Real, tout reste à faire pour Benitez

Madrid a fait un nul face au promu le Sporting Gijon au Molinón. Malgré de nombreuses occasions, les madrilènes n’ont pas réussi à conclure face au gardien adverse Cuéllar, qui a vécu l’une des plus belles soirées de sa carrière. Le grand problème des merengues fut la défense quasi hermétique du Sporting Gijon. Le promu a montré une envie, une force et une ténacité qui leur ont permis de décrocher une petite victoire par le nul, à la manière de David face à Goliath. 

12

Le problème du Real Madrid tenait plus de la finalisation que du jeu. On note 27 tirs du côté des merengues mais aucune n’a su trouver les filets adverses. Le jeu est resté plaisant à regarder grâce à Modric notamment, présent pour mener et construire le jeu. L’attaque a fonctionné raisonnablement bien mais l’absence de Benzema a prêché en défaveur de l’excellence. L’attaque merengue n’a su réellement effrayer Pichu Cuéllar une seule et unique fois sur une frappe de Bale servi par Modric.

Le Barca s’impose dans la douleur

Le troisième rendez vous des deux clubs en moins de dix jours semblait peser dans les deux camps. L’Athletic Club a reproduit le même schéma de jeu que lors des précédentes rencontres: un pressing haut et une défense stable et efficace lorsque la domination catalane se faisait sentir. Le Barca aurait pu entériner leur victoire par deux buts à zéro mais une frappe molle et prévisible de Messi sur un penalty ne les a pas aidé.

Parmi les « nouvelles têtes », Neymar était blessé c’était donc Rafinha qui occupait le flanc gauche de l’attaque des blaugranas. Un très bon match de Sergi Roberto, reconverti en lateral, il a été le seul capable de surprendre en première mi temps. Le seul et unique but de la rencontre est signé Luis Suarez. Jordi Alba est servi par Messi sur la gauche, et centre pour Suarez qui conclue d’une superbe reprise de volée du gauche.

A noter les deux blessures de la soirée: Dani Alves et Busquets qui devraient respectivement être absents pour un mois et 15 jours.

 

Un compteur de but plutôt faible

La première journée de Liga s’inscrit pour le moment (Grenade-Eibar aujourd’hui à 20:30) comme l’un des débuts les moins prolifiques du championnat espagnol. En effet, le compteur affiche 8 buts au total:

Málaga – Séville: 0-0

Deportivo – Real Sociedad: 0-0

Espanyol – Getafe: 1-0

Atlético Madrid – Las Palmas: 1-0

Rayo Vallecano – Valence: 0-0

Athletic Bilbao – FC Barcelone: 0-1

Sporting Gijón – Real Madrid: 0-0

Levante – Celta Vigo: 1-2

Betis – Villarreal CF: 1-1

lundi, 24 août, 20h30: Grenade – SD Eibar

Share Button